Contact

Foyer le Pont
86, rue de Gergovie
75014 Paris
Tel: +33 1 45 42 51 21
E-Mail:
le-pontparis@wanadoo.fr

Actuellement

Pour votre planning d'automne: il reste des chambres pour les dates suivantes pour des groupes ou voyageurs individuels:

10.-14.11.2018

18.-23.11.2018

25.-28.11.2018

01.-07.12.2018

09.-12.12.2018

16.-21.12.2018

N’hésitez pas à nous demander si d’autres dates sont disponibles en fonction de modifications dans notre planning d’occupation. Nous attendons vos appels et vos mails. 

Service

Du foyer pour jeunes filles au pair au centre de rencontre des Eglises protestantes

La vie chrétienne a toujours marqué de son empreinte le bâtiment en briques rouges situé au 86 rue de Gergovie. Quand la maison fut construite au tournant du siècle avant-dernier, elle abrita tout d’abord une communauté catholique pendant environ 60 ans qui, faute de relève, fut contrainte de vendre le bâtiment.

L’acheteur était la société pour la mission intérieure en Rhénanie qui cherchait depuis longtemps un lieu approprié à Paris. Ainsi, en octobre 1968, le Foyer le Pont pouvait commencer sa mission en tant que foyer pour jeunes filles au pair et servait tout d’abord de point de chute pour les jeunes filles en difficulté. Le Foyer servait également d’intermédiaire pour les jeunes filles allemandes qui venaient  d’abord à Paris au Foyer et qui étaient ensuite placées dans des familles. C’est « l’association des amies des jeunes filles » qui s’en chargeait. Elle changea ensuite de nom dans les années 70 pour prendre la dénomination de « l’association du travail international de la jeunesse ». Elle est toujours active actuellement sous ce nom dans le domaine du travail au pair.  Dès le début,  l’Eglise protestante allemande à Paris a également été partenaire dans le projet de politique religieuse.  Il fut bientôt clair que les 50 lits ne pourraient pas être uniquement occupés par des jeunes filles au pair. La maison s’ouvrit donc aux étudiantes et jeunes travailleuses en provenance d’Allemagne et de l’étranger qui travaillaient pour la plupart dans des établissements allemands.  La durée maximale du séjour était de 2 ans. La maison attira cependant, grâce à son vaste programme culturel, plus de jeunes femmes extérieures  que d’habitantes. Ingrid Heinrich, la première directrice du Foyer, reçut d’ailleurs en 1979 la croix allemande du mérite pour sa contribution dans ce domaine.

Suite à la réunification de l’Allemagne et à la construction de l’Europe de même qu’à la prise en compte pour les Eglises du devoir d’assistance aux jeunes femmes allemandes à l’étranger, l’association fut recrée et organisée selon la loi française de 1901. « L’association Foyer le Pont » est depuis gérée par  l’Eglise protestante en Rhénanie, l’œuvre diaconale de Rhénanie-Westphalie - Lippe, l’Eglise Protestante Unie de France (EPUdF) et l’Eglise protestante allemande (Christuskirche) à Paris. Après des travaux le Foyer fut à nouveau ouvert en février 1998 et devint « le centre européen de rencontre des Eglises protestantes ». Il  offre depuis, aux groupes chrétiens, de l’espace dédié à des rencontres et au dialogue entre les Eglises.

Christian Drägert a été, 10 ans durant, à la tête de l'association comme Président. En novembre 2013, Markus Schaefer a été élu nouveau Président du Foyer le Pont

Un récent changement au Foyer le Pont concerne l’implantation du bureau national d’ASF en août 2006.

 



© 11/05/2018 16:04, Association Foyer le Pont
Alle Rechte vorbehalten
Vervielfältigung nur mit Genehmigung